Teresa Rita Lopes

autour de la poésie de Fernando Pessoa

Présentation

Teresa Rita Lopes de Teresa Rita Lopes
Date(s) :
Mercredi
à 17h30
Durée :

Rencontre exceptionnelle le mercredi 6 avril à 17h30

À l’instar des symbolistes de langue française, notamment Maeterlinck, Pessoa a essayé de créer un nouveau drame, dépouillé, dans sa forme, des attributs traditionnels du genre dramatique. Pessoa prétendait que chacun de ses hétéronymes (ces personnages - auteurs, doués d’une vie et d’un style propres, à travers lesquels il s’est manifesté tout au long de sa vie) constituait “un drame et, tous ensemble, un autre drame”. Il incombe au lecteur de les mettre en situation, dans la mesure où ils répondent et réagissent les uns aux autres, y compris à leur créateur, Pessoa. Il n’a établi ce dialogue que dans un texte en prose, que j’ai composé à partir de fragments épars, Notes en souvenir de mon Maître Caeiro. J’ai tenté de l'appliquer pour toute l’oeuvre de Fernando Pessoa, Le Théâtre de l’Être, en matérialisant “l’interaction” (l’expression est de Pessoa) qui réunit tous les personnages dans un tout organique. Cet autre montage (inédit), présenté maintenant sur scène par Laetitia Lambert, va dans le même sens. En 2005, la Comédie-Française, séduite par Le privilège des chemins (fragments de pièces dramatiques, publié chez Corti) l'a porté sur scène avec succès. La dimension dramatique des personnages de L´heure du diable – une sorte de conte philosophique qui commence comme un récit mais se développe comme un monologue dramatique – a été reconnu par plusieurs metteurs en scène qui l’ont fait jouer, y compris en France. Pessoa serait heureux de savoir que le titre de poète dramatique qu’il a toujours revendiqué, et que les critiques lui ont longtemps refusé, lui est finalement reconnu.

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs / Le Pôle
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

La presse en parle

Distribution

Coréalisation Les Déchargeurs / Les Amis des Déchargeurs