mimi au pays de l’ampoulélé

Mimi part aux 4 coins du monde pour composer sa potion magique « sonore »

Présentation

mimi au pays de l’ampoulélé de
Date(s) :
Mercredi
à 15h00
Durée : 0h45

Mimi part aux 4 coins du monde pour composer sa potion magique
« sonore »

Mimi au Pays de l’Ampoulélé est un voyage initiatique dans un monde féérique qui valorise le sens de l’amitié, le goût de la nature, le respect de l’environnement. Il met en œuvre un large panel de modes d’expression : chant, jeu instrumental, théâtre, danse, vidéos et création lumières. L’héroïne compose en direct la musique de la potion magique « sonore » qui dénoue le récit, offrant au jeune spectateur de découvrir les phases d’élaboration d’une orchestration du premier au dernier instrument.

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs / Le Pôle
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

Distribution

Mise en scène :
Assistant mise en scène :

Coréalisation Les déchargeurs / Clef de scène

Multimédia

 
00:00

Notes & extraits

LE MOT DES AUTEURS

Mimi au Pays de l’Ampoulélé a été écrit en écho aux projets que nous avons créés depuis 2006 avec des enfants et des adolescents, soutenus par le Fonds d’Action Sacem. Il répond au goût du féérique que nous avons partagé avec ces enfants qui se sont toujours révélés sensibles aux enjeux du « vivre ensemble », particulièrement aux questions qui touchent à l’environnement. Autour de la thématique de l’eau - élément vital, Mimi, notre héroïne, affronte ses peurs et parvient à les dépasser, portée par un sentiment d’engagement et une conscience des autres qui grandissent à chaque étape de son voyage. Mimi n’est pas un professeur. Elle n’explique rien. Au fil des situations et des nécessités, elle met en œuvre ses talents de chanteuse, danseuse et musicienne pour parvenir à composer en direct la potion magique « sonore » qui dénoue toutes les situations. Elle crée. Et de ses créations naissent des alliages entre tradition et modernité qui motivent le choix d’une écriture musicale éclectique : orchestrale, électrique, ethnique, électronique, à base de bruits ; ces musiques sont enregistrées ou jouées en direct. Le Gender de Bali ou le bérimbau – arc musical ancestral – se mêle au sapato – planche électronique pour claquettiste de notre invention. De même, au niveau scénographique, la marionnette de Tom le rossignol côtoie la projection vidéo et plus largement un apport affirmé des nouvelles technologies.

EXTRAITS

Mimi achève sa danse balinaise et se met à jouer du Gender.
DUKUN (solennel) - Tu as mis toute la lumière de l’éveil dans ta danse. Où as-tu appris?
MIMI, tout en continuant à jouer - Tu sais, dans mes rêves je fais des choses incroyables... et quand je me réveille, je ne les retrouve pas toujours.
DUKUN - Mais là, tu ne rêves pas?
MIMI - Je ne rêve pas? Alors le sorcier qui était dans mon rêve c’était toi.
DUKUN - Oui. Mais ici, on ne dit pas sorcier, on dit: Dukun... je suis un Dukun...
MIMI - Un peu comme un Génie?
DUKUN - Exactement. Je sais que tu viens de loin. Que puis-je faire pour toi?
MIMI - Je viens du Pays de l’Ampoulélé et j’ai besoin d’aide pour libérer notre Génie de la Source qui est prisonnier dans une trompette...
DUKUN - Un Génie prisonnier?
MIMI - Oui, et dans sa trompette, j’ai peur qu’il manque d’air, qu’il s’étouffe...
DUKUN - Ça alors! Par tous les Dukuns ! Un Génie Prisonnier, c’est incroyable... Comment puis-je t’aider?
MIMI - Il faudrait que tu me prêtes ton Gender... (elle en joue) je dois composer une musique, comme une potion magique... C’est comme ça que je peux libérer mon Génie.
DUKUN - Le Gender... je te le donne.
MIMI - Tu me le donnes ? Merci Dukun, merci.... Tom !... Tom, nous avons le Gender. Le son est magique... Il ne reste plus qu’à trouver l’Amphore de Thessalie et nous aurons tous les instruments pour...
DUKUN - Tu as dit l’Amphore de Thessalie...
MIMI - Tu sais où elle est?