Manon Raineri

Dieu ou le chocolat

Prix du Public 2014 - La ruée Vers L'Aure - Bayeux

Présentation

Manon Raineri de Manon Raineri
Date(s) : du 31 oct 2014 au 20 fév 2015
Vendredi
à 21h30
Durée : 1h10

PROLONGATIONS
Quand tous t’en veulent
Qu’ils nous consolent
Quand on est seul…
Il nous faut un Dieu ou du chocolat…
Dieu ou le Chocolat

PROLONGATIONS

Chez Manon Raineri, les poupées côtoient les fées, un pingouin albinos rêve de quitter sa banquise et les amours déçues se transforment en échos lointains. Au rythme d’un piano, d’une guitare et de percussions, Manon nous entraîne dans son univers doux – amer, entre Dieu et le chocolat.

http://manonraineri.wix.com/manonraineri

Informations sur le lieu

Salle La Bohème
Les Déchargeurs / Le Pôle
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris, IdF

La presse en parle

Distribution

Coréalisation Les Déchargeurs / Manon Raineri

Multimédia

Notes & extraits

Note d'intention

On ne peut pas dire que l’on adore le chocolat, puisque l’on adore que Dieu. Voilà ce que j’ai appris un jour, au catéchisme. Je n’étais pas vraiment d’accord mais tout de même, depuis ce jour, j’avais du mal à dire « j’adore ». Et puis j’ai rencontré Tristan, je lui ai dit qu’après réflexion, pour moi, « on adore que Dieu ou le Chocolat ». Il a ri, puis en a fait une chanson. Ce qu’il a écrit, je ne l’aurais pas mieux dit moi-même. C’est ainsi qu’est née notre collaboration il y a quatre ans. Ce spectacle, c’est l’expression sur scène d’un album que nous avons construit ensemble. Mes anecdotes et ma voix, ses mots et ses notes. Chanter, jouer, danser, partager avec le public des émotions que nous reconnaissons, c’est ce que j’aime, ce en quoi je crois, tout ce que, définitivement, j’adore.

Manon Raineri

Biographie

Manon pose sa voix douce et romantique sur des textes où affleurent la solitude, l’enfance, la lumière et les échos d’avant. Un monde s’illumine alors, un espace où les poupées côtoient les fées, où le chocolat nous défie quand il est déifié, où les filles seules attendent des princes presque charmants dans le nord, où même les pingouins se demandent pourquoi ils sont différents…

Au terme d’une formation complète en chant, danse et théâtre au sein de la compagnie de comédie musicale de Luckine Pinel à Cannes, Manon Raineri est partie à Paris pour poursuivre ses études. Après de nombreuses scènes ouvertes et avant d’ouvrir son coeur sur une scène bien à elle,

Manon rencontre enfin celui qui saura poser des mots et des notes sur son univers: Tristan Leroy.

Auteur-compositeur confirmé et ancien élève des ateliers Alice Donna, Tristan a déjà écrit des textes pour divers artistes comme Jenifer, Lucie Bernardoni ou plus récemment Sophie Maurin.

Depuis 2010, Tristan et Manon construisent ensemble un univers musical à la fois populaire et onirique aux inspirations diverses et variées, parmi lesquelles Evanescence, Within Temptation, Emilie Simon, mais aussi Queen, The Beatles, Camille ou encore Sara Bareilles et Imogen Heap.

Preuve que la formule fonctionne, Manon obtient un premier rendez-vous professionnel avec le label Atmosphériques grâce au succès de ses maquettes postées deux mois plus tôt sur Noomiz, une plateforme dédiée aux nouveaux artistes. Cet engouement pousse Manon et Tristan à créer de nouvelles chansons en vue de l’enregistrement d’un premier album. Après une longue série de concerts, un coup de cœur du blog musical de la ville de Paris pour la chanson « Paris à vol d’oiseau » et un premier passage télé en 2013, Manon et ses musiciens sont prêts à rentrer en studio.

En septembre 2014, ils enregistrent un premier album « Dieu ou le Chocolat », composé de onze tires originaux. Désormais accompagnés du manager Etienne Gohier, Manon et ses musiciens se produiront au Théâtre des Déchargeurs à Paris chaque mardi et vendredi du 31 octobre au 19 décembre 2014.

Extraits

La bûche, la crèche
Les truffes, le prêche
Noël, ou Pâques
Dans le ciel, dans ton sac
Qu’eux deux te gardent
Quand tous t’en veulent
Qu’ils nous consolent
Quand on est seul…
Il nous faut un Dieu ou du chocolat…

Dieu ou le Chocolat

Emma, elle regarde la mer
Emma, elle est comme ça
On dit tout bas qu’elle exagère
De rester là, à regarder
Quelqu’un qui ne revient pas.

Emma et la mer

Je ne sais ce qui me porte
A taper contre ta porte
A déballer mes névroses
Mes poupées roses
Mes poupées roses
Je ne sais ce qui me pousse
A ne pas vouloir dire « pouce »
Me diminuer un peu plus
Mes poupées russes
Mes poupées russes.

Poupées