Léa chante Barbara

une si belle histoire d'amour

Présentation

Léa chante Barbara de Barbara
Date(s) :
Jeudi
à 19h30
Durée : 1h

Je ne cherche pas à l’imiter : ses chansons je les ai faites miennes. Léa

Léa : tellement Barbara et tellement différente ! A cent lieues de l'imitation, Léa revisite et réinvente les chansons de Barbara - connues et peu connues - pour respirer, frissonner, partager, voyager au fils des émotions - les siennes et les vôtres - grâce aux textes, éternels reflets de l'âme et de ses humeurs, et aux musiques intemporelles de ce répertoire. Léa est accompagnée au piano par Patrick Langlade.
www.lea-mimoun.com

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs / Le Pôle
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

La presse en parle

Moment magique/instant sublime / France-culture

Léa Mimoun donne le frisson / Le Nouvel Obs

Versions fidèles et scrupuleuses / Téléram

Tellement rare que cela en est précieux / Télérama

La justesse d'un timbre captivant / Actualité juive

Elle aime chanter et cela s'entend. Une façon de dire les mots avec précision de sa voix grave. / Actualité juive

Distribution

Production Artemuzika

Avec le soutien de :

Multimédia

Dossier de présentation
Dossier de présentation

Notes & extraits

MOT DE L'AUTEUR
L’absolu besoin de monter sur scène et de se raconter pour pouvoir pardonner et réparer.
Je pensais aux flonflons, aux claquettes, à la plume, au strass : c’est ça qui m’attirait.
Je ne sais pas ce qui m’a donné cette force de vie, cet instinct de préservation.

Je ne suis pas une grande dame de la chanson,
Je ne suis pas une tulipe noire.
Je ne suis pas poète,
Je ne suis pas un oiseau de proie.
Je ne suis pas désespérée du matin au soir.
Je ne suis pas une mante religieuse,
Je ne suis pas dans les tentures noires.
Je ne suis pas une intellectuelle.
Je ne suis pas une héroïne,
Je suis une femme qui chante !

Barbara

MOT DE L'INTERPRETE
A toutes celles et ceux qui viendront partager et faire le voyage avec nous :
La vie d’artiste chanson de Léo Ferré chantée ausi par Barbara, est aussi la nôtre.
“Je continue ma vie d’artiste”, commencée en juin 1998 lors de la fête de la musique.
Voilà,dans le cadre chaleureux du théâtre des Déchargeurs, nous présentons notre spectacle Léa chante Barbara / Une si belle histoire d’amour.

Spectacle qui a muri et qui évolue au grès des concerts et des chansons que nous découvrons et rajoutons au répertoire. Toujours émerveillés de la richesse, de la justesse et du fantastique talent d’expression de la Grande Dame Brune. Nous continuons d’explorer ce répertoire si riche qui nous laisse avec des surprises et découvertes renouvelées, sans fin. La structure restreinte - piano-voix (et nouvellement accordéon) - de ces concerts permet d’accéder au coeur du sens et de l’émotion générés par ces mots et musiques mêlés, liés par la voix. Et ainsi, trouver un éclairage nouveau et original à ce monde merveilleux de poésie qui parvient, après tant d’années, encore à nous faire frissonner.

A l’occasion de ces deux concerts, sera lancé mon nouvel album : “Léa chante Barbara” 2016.

Léa

Extraits
1./ J’en ai profité, du temps du lilas
Du temps de la rose offerte,
Du temps des serments d’amour,
Du temps des toujours, toujours,
Avant qu’il me quitte, pour me planter là
Qu’il me salut, adieu Berthe,
J’an ai profité, t’en fait pas pour moi,
Du joli temps du lilas

2./ Dans ce vieux lit cassé, en bois de palissandre
Des ombres enlacées, ont rêvés à s’attendre
Les choses ont leurs secrets, les choses ont leurs légendes
Mais les choses nous parlent, si nous savons entendre
Le marteau se leva, dans la salle des ventes
Une fois, puis deux fois, alors dans le silence
Elle cria : « Je prends, je rachète tout ça »
Ce que vous vendez là, c’est mon massé à moi

3./ A l’heure de sa dernière heure
Après bien des années d’errance
Il me revenait en plein cœur
Son cri déchirait le silence
Depuis qu’il s’en était allé
Longtemps je l’avais espéré
Ce vagabond, ce disparu,
Voilà qu’il m’était revenu