Mon plus grand désir a toujours été de me trouver quelque chose de pathétique dans le regard

Présentation

Date(s) :
du 10 sep 2014 au 22 nov 2014
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
à 18h30
Durée : 1h

Examinons de près cet homme. Qu’il éprouve le besoin de parler et pourtant qu’il n’ait rien à dire, et plus encore, qu’il ne puisse assouvir ce besoin sans la complicité plus ou moins tacite d’un compagnon, voilà qui mérite réflexion.

Le spectacle a été créé au Festival d'Avignon au Cloître du Collège d'Annecy en 1993 puis au Centre Georges Pompidou à Paris en 1994.

Théâtral, le monologue du bavard l’est explicitement. L’orateur parle lui-même de son "public", utilise des verbes comme "proclamer" ou des tics de conférencier. La parole se prend pour objet: elle est sa propre scène. Le narrateur se compare à un bonimenteur, un artiste de foire. Il dramatise constamment son récit, parlant de la "scène suivante", orchestre les nombreux coups de théâtre de ses aventures en restreignant son point de vue à celui du héros. Texte ou tréteau, la parole est en représentation.

Extrait de Louis-René des Forêts - La Voix et le Volume de Dominique Rabaté

Informations sur le lieu

Le Lucernaire
53 Rue Notre-Dame des Champs
75006 Paris

La presse en parle

C'est du grand art. Robert Plagnol est un narrateur envoûtant, solaire et inquiétant. Un pur moment de théâtre. / Figaroscope

Le texte est passionnant, poétique. Robert Plagnol le prend en charge avec finesse. Un régal. / Télérama

Dans une interprétation d'une grande finesse, le comédien montre toutes les failles, les souffrances que l'auteur a mis dans son œuvre. A (re)découvrir ! / Coup de cœur Pariscope

Un moment simple, sobre et touchant / L'Avant-Scène théâtre

Distribution

Adaptation :
Mise en scène :
Lumières :
Crédit Photo Visuel :

Le Lucernaire, l’Harmattan et les Déchargeurs / Le Pôle Diffusion en accord avec l’association CASA

Multimédia

Dossier de diffusion
Dossier de diffusion
Revue  de presse
Revue de presse