L’utopie citoyenne

Jean-Michel Djian

Dans le sillage du coup d’État du 2 décembre 1851, une société civile éprise des idéaux de la Révolution française rêve d’instaurer une véritable démocratie. Un jeune utopiste du nom de Jean Macé lance alors un appel à la mobilisation citoyenne pour « lutter contre l’ignorance ».

Présentation

L’utopie citoyenne de Jean-Michel Djian
Date(s) :
Samedi
à 17h
Durée : 1h

Samedi 6 février 2016 à 17h
Rencontre animée par Mazarine Pingeot, écrivain et professeur agrégée de philosophie.
Entrée libre sur réservation en ligne

Dans le sillage du coup d’État du 2 décembre 1851, une société civile éprise des idéaux de la Révolution française rêve d’instaurer une véritable démocratie. Un jeune utopiste du nom de Jean Macé lance alors un appel à la mobilisation citoyenne pour « lutter contre l’ignorance ». Ainsi naît en 1866 la Ligue de l’enseignement. Prônant une école obligatoire, gratuite et laïque, ce mouvement d’éducation populaire s’étend rapidement à tout le territoire, porté par un imaginaire républicain fécond. Ce mouvement va inspirer des lois dont l’actualité ne s’est jamais démentie : celles de 1881 et 1882 sur l’école, de 1901 sur les associations, de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État. Après la Seconde Guerre mondiale, la Ligue de l’enseignement prend définitivement la tête du combat pour défendre une laïcité sans cesse remise en cause par un clergé revanchard et puissant. Forte de ses milliers d’enseignants militants, elle élargit le périmètre scolaire en organisant à grande échelle la pratique sportive et l’éducation artistique (ciné-clubs, colonies de vacances, auberges de jeunesse, séjours culturels à l’étranger…). Aujourd’hui, si la Ligue de l’enseignement n’échappe pas à la crise de confiance qui s’est installée entre le pouvoir politique et la société civile et qui fragilise l’ensemble des associations d’éducation populaire, elle résiste cependant. En effet, quel mouvement citoyen peut se prévaloir, 150 ans après sa naissance, de réunir encore près de deux millions d’adhérents ?
C’est donc tout un pan méconnu de l’histoire de notre République qui est ici raconté, grâce à des documents rares provenant des Archives nationales et des contributions inédites d'intellectuels et d'écrivains contemporains.

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs / Le Pôle
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

Distribution

Coréalisation Les déchargeurs / Les Amis des Déchargeurs