Alain Bernard - Piano rigoletto

prolongations

Présentation

Alain Bernard - Piano rigoletto d' Alain Bernard
Date(s) : du 5 mar 2013 au 23 mar 2013
à
Durée :

La musique, oui la musique, sera la clé de l’amour de l’amitié.
Nicoletta
Sans la musique la vie serait une erreur.
Nietzsche

Avec sa leçon de musique loufoque et ludique, son piano et son Casio, Alain Bernard, nous fait revivre l’histoire de la musique et la réalité quotidienne des musiciens, de la préhistoire à la chanson d’aujourd’hui, en passant par le Moyen Âge, les périodes classiques et romantiques... De Beethoven à Bob Marley, de Chopin à la chanson réaliste, du blues aux musiques de films…

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs / Le Pôle
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

La presse en parle

France Info
La salle est effervescente, on rit en permanence. Précipitez-vous, c’est magnifique !
Metro
Irrésistible
Le Parisien
C'est hilarant. Alain Bernard en plus de l'humour emporte toujours la tendresse dans ses bagages
Télérama TT
A hurler de rire. On jubile !
Pariscope
Une délicieuse leçon de musique

Distribution

Coréalisation Les Déchargeurs / Merscène Diffusion

Multimédia

 
00:00

Notes & extraits

J’ai deux passions !

La musique qui m’a attiré depuis mon plus jeune âge quand j’écoutais classique, jazz et chansons à la maison. Aussi je passais des heures sur le piano familial pour comprendre tous ces accords.

Viendront ensuite des cours au conservatoire du quartier mais surtout le travail sur le terrain avec Patrick Lemaître qui m’apprend la composition et avec lequel nous obtenons un disque d’or avec Céline Dion. Puis la découverte du café théâtre et de la deuxième passion : l’humour !

S’en suivront le théâtre de Bouvard à la télé puis la collaboration avec Smaïn. Une aventure formidable qui nous fera voyager de Café de la gare en Théâtre de Paris, d’Olympia en Casino de Paris... Une complicité de 20 ans !

Parallèlement des spectacles en solo ou en troupe, du cabaret, du théâtre, une rubrique à la radio, des musiques pour la scène, la télé, le ciné...

Et pour construire un nouveau show seul en scène, mon ami Pascal Légitimus me propose avec sa grande expérience de remettre mes envies et mes projets en ordre : rodage à Avignon puis en province et me voici pour mon plus grand plaisir aux Déchargeurs pour ce nouveau spectacle d’humour... musical... bien sûr !

Alain Bernard

Vous ne verrez jamais Alain Bernard sans un piano.
Où qu’il aille, il faut toujours qu’il chatouille les touches blanches et noires. Je crois même qu’il dort avec, il mange piano, il s’habille piano, il vit pianissimo.
Depuis deux décennies j’ai toujours vu ce pince sans rire à l’humour anglo-saxon égrener ses jeux de mots, son humeur bonhomme, sa vitalité pudique dans les coulisses, lors de repas festifs ou en privé.
Il fallait juste une envie, un déclencheur, pour qu’il ose se lancer en solo, d’où mon intervention à la mise en scène pour l’inciter, le guider, le rassurer sur son talent.
Durant une heure vingt, notre professeur ès humour musical transforme le public en classe d’ados avides de connaissances.
L’histoire de la musique racontée par lui vaut le détour. Il nous donne également un point de vue et parodie la musique au théâtre, au cinéma, à la télévision (jeux, séries policières, télé réalité, émissions de variétés… etc.).
Nous avons fait en sorte que ce spectacle soit ludique, encyclopédique, pianistique, émotique… et comique ! Nous sommes fiers de vous présenter un spectacle original et décalé, pour tout public.

Amicaïman vôtre,

Pascal Légitimus

A l’origine le blues se chantait sans micro. Et oui, chanter dans les champs de coton ne nécessitait pas une sono de plusieurs watts !
(Alors ça c’est typiquement le genre de vanne que les amateurs de coton pigent !)