La Presse

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Saison 2016/2017
I feel good (reprise)
Une écriture originale et une mise en scène sobre et efficace
Un récit singulier et troublant.
Un spectacle touchant.
Deux excellents comédiens au service d’une comédie originale à découvrir vite.
Ce spectacle est d'une forte et belle résonance
Une création drôle et émouvante
Le Premier (reprise)
Mise en scène sobre de Dimitri Dubreucq, performance d'acteurs très en verve, époustouflants, drôles.
Ce corps qui parle
Saison Les Déchargeurs fait son "Off" 2016
Improbable duo pour un violon
Entre jeu burlesque, réflexion autour des séquelles intimes et thèmes de la réparation et de la réconciliation, Sylvie Mandier promet d'aborder poétiquement le sujet de la victoire de chacun sur les "petites et grandes fêlures de la vie".
Solo Théâtre
Novembre Alger
Brigitte Molkhou et Didier Niverd composent un duo très sensible. Sa pièce alterne habilement le passé et le présent.
Brigitte Molkhou forme avec Didier Nerved, un très crédible duo père-fille. Théo Frilet lui apporte sa jeunesse radieuse, Sabrina Bus et Séphora Haymann ont le charme de la frivolité.
Les Banquiers
Nicolas Haut, auteur et metteur en scène, donne une belle énergie à cette suite de saynètes.
Saison Hors-Les-Murs 2015/16
Pédagogies de l’échec
Un clin d'œil au théâtre de l'absurde avec des acteurs audacieux / Gilles Costaz
Chinoiseries
Deux merveilleux interprètes, Jean-Claude Leguay est épatant, Christine Murillo est aérienne et bouleversante. Nabil El Azan les dirige avec tact et malice.
Deux merveilleux comédiens. Une pièce d'une construction délicate.
Deux très grands comédiens, exceptionnels. On rit beaucoup
Une épatante mise en scène de Nabil El Azan. Christine Murillo et Jean-Claude Leguay sont époustouflants et désopilants. Du grand art.
Christine Murillo et Jean-Claude Leguay nous embarquent avec finesse. Aussi déchirants que désopilants, ils font de leurs chinoiseries, un moment de théâtre loufoque et poétique à ne pas manquer.
Les deux personnages sont incarnés avec un brio par Christine Murillo, fine et truculente et par Jean-Claude Leguay, irrésistible en névrosé apeuré. Chinoiseries que l'on ne regrette pas.
Christine Murillo et Jean-Claude Leguay sont proprement excellents, ils apportent une espièglerie et une réelle émotion à leur partition.
Christine Murillo, exquise, et Jean Claude Leguay nous procurent l’un et l’autre beaucoup d’émotion. La mise en scène est remarquable.
La situation est drôle, propice à une pièce à la fois touchante et absurde. Une situation invraisemblable et un jeu joyeusement caricatural.
Fin de série
Haute-Autriche
Un spectacle intense et remuant, c'est formidable
Un obus dans le cœur
Grégori Baquet, en Perceval, conquiert le Graal. Comme une vague de lames qui a envahi une audience conquise.

Pages