Pascal Reverte

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Présentation :

Directeur artistique, La Manekine, Scène intermédiaire régionale de la Communauté de communes des Pays d’OIse et d’Halatte (Pont Sainte-Maxence)

Après une formation à l’Atelier Théâtral de Beauvais, sous la direction de Jean-Louis Wilhelm et Bernard Habermeyer (Théâtre du Beauvaisis, Beauvais, 1993-1996), Pascal Reverte interprète de multiples rôles dans Le Café des passions et des heures d’après Georges Haldas, mise en scène de Valérie Aubert (Théâtre des Deux Rives, Rouen, 2006), Une Orestie d’après Eschyle et Ritsos, mise en scène de Samir Siad (CDR de Vire, 2009), La Splendeur du Portugal d’après Antonio Lobo Antunes, mise en scène de Samir Siad (MC93 Bobigny, 2011) et Moby Dick, une obsession, adaptation, mise en scène et interprétation de Pascal et Vincent Reverte (La Manekine, Pont Sainte-Maxence, 2012). Il assiste à la mise en scène Valérie Aubert dans Le Naufragé de Thomas Bernhard (Théâtre Montparnasse, Paris, 2008, Samir Siad dans Compagnons inconnus…, d’après les textes de Georges Bernanos (MC93 Bobigny, 2010) et met en scène La Guerre en tête de Vincent Reverte (La Manekine, Pont Sainte-Maxence 2014). Il est l’auteur également de deux adaptations, Moby Dick, une obsession, mise en scène et interprétation de Vincent et Pascal Reverte (La Manekine, Pont Sainte-Maxence, 2012) et Le grand voyage de Jorge Semprun, dont il signe la mise en scène (La Manekine, Théâtre de l’Ouest Parisien, Théâtre de Saint Lô, Ferme des Jeux de Vaux-le-Pesnil,… 2013-2015). Il est enfin l’auteur d’I feel good, mise en scène Vincent Reverte (La Manekine, Scène intermédiaire régionale à Pont Sainte-Maxence, Les Déchargeurs, Paris, 2016, le Théâtre Jean Vilar de Saint Quentin, 2017).