Marie-Christine Soma

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Présentation :

Après des études de philosophie et de lettres classiques, elle se tourne vers le métier de la lumière notamment grâce à la rencontre d’Henri Alekan qu’elle assiste sur Question de géographie de John Berger. A partir de 1985 elle se consacre entièrement à la création lumière.
Au fil des années, elle crée des lumières pour Marie Vayssière, François Rancillac, Alain Milianti, Jean-Paul Delore, Michel Cerda, Éric Vigner, Arthur Nauzyciel, Catherine Diverrès, Marie-Louise Bischofberger, Jean-Claude Gallotta, Jacques Vincey, Frédéric Fisbach, Niels Arestrup, Éléonore Weber, Alain Ollivier, Laurent Gutmann, Daniel Larrieu, Alain Béhar, Jérôme Deschamps…
En 2001 débute la collaboration artistique avec Daniel Jeanneteau : Iphigénie de Jean Racine, La Sonate des spectres de August Strindberg en 2003, Anéantis de Sarah Kane en 2005, Adam et Éve de Mikhaïl Boulgakov en 2007.
A partir de 2008, ils signent ensemble la mise en scène de L’Affaire de la rue de Lourcine de Eugène Labiche avec le Groupe 37 de l’École du Théâtre national de Strasbourg, puis Feux d’August Stramm, au Festival d’Avignon et en 2009, Ciseaux, papier, caillou de Daniel Keene au Théâtre national de la Colline.
En 2010, elle adapte et met en scène Les Vagues de Virginia Woolf d’abord au Studio-Théâtre de Vitry puis en 2011, au Théâtre national de la Colline où elle est artiste associée.
En 2013, elle crée les lumières de la pièce de Henrik Ibsen, Les Revenants, mise en scène par Thomas Ostermeier au Théâtre Vidy-Lausanne. Elle retrouve Thomas, en 2015, à Berlin pour la création de Bella Figura de Yasmina Reza et, en 2016, pour la création de La Mouette d'Anton Tchekhov, toujours au Théâtre Vidy-Lausanne.
En 2014, elle met en scène avec Daniel Jeanneteau Trafic de Yohann Thommerel au Théâtre national de la Colline.
En 2015, elle crée les lumières d’Innocence de DéaLoher à la Comédie-française sous la direction de Denis Marleau et Stéphanie Jasmin, ainsi que les lumières d’Andreas, adaptation du Chemin de Damas de August Strindberg, mise en scène par Jonathan Châtel pour le Festival d’Avignon, et les lumières de Trilogie du Revoir de Botho Strauss dans la mise en scène de Benjamin Porée également pour le Festival d’Avignon.
Elle est intervenante à l'École nationale supérieure des Arts décoratifs en section scénographie de 1998 à 2007 et à l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre depuis 2004.
De 2008 à 2012, elle a dirigé le Comité de lecture du Studio-Théâtre de Vitry.
Elle fait également partie du comité de lecteurs du Théâtre national de la Colline.