Lee Fou Messica

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Présentation :

Titulaire d’un DESS Consultant culturel (Université Paris X, Nanterre), d’une Maîtrise de sociologie de la Culture (Université Paris X, Nanterre), d’une Licence d’Études théâtrales (Université Paris III, Sorbonne-Nouvelle, Paris) et diplômée de la Preschool children education (Fort Valley state college, Georgie, USA) et de la Pan American Montessory society, Lee Fou Messica a rencontré Vicky Messica, fondateur du théâtre Les Déchargeurs, en 1992. Dès lors, elle sera l’une de ses interprètes et son assistante à la mise en scène et ce jusqu’au décès de Vicky Messica (1998). Parallèlement à cet accompagnement artistique, elle codirigera le théâtre Les Déchargeurs et la Cie Vicky Messica. Depuis, la saison 2000-2001, Lee Fou Messica dirige avec Ludovic Michel la société Les Déchargeurs / Le Pôle, structure de production et bureau de production, de communication-relation presse, et le théâtre Les Déchargeurs. En charge de la direction artistique, elle a accompagné, et accompagne, bon nombre d’auteurs et d’artistes.
En 2007, elle a jouée sous la direction de Jean-François Mariotti, auteur également du texte, Coriolan 22.04 (Les Déchargeurs, Paris), 4 ans plus tard, elle sera mise en scène par Thierry Harcourt dans Le Visage émerveillé d’après Anna de Noailles (Les Déchargeurs, Paris, 2011).
Dernièrement, elle a assisté Alain Timár pour les mises en scène de Pédagogies de l’échec de Pierre Notte (Théâtre des Halles, Avignon ; Vingtième théâtre, Paris, 2015), Les Bêtes de Charif Ghattas (Théâtre des Halles, Avignon), elle a assuré la direction artistique de la mise en espace du texte de Aude de Tocqueville, Le Bain des Brahmines avec Jean-Quentin Châtelain dans le cadre des Rencontres du Théâtres des Halles (Festival d’Avignon, 2016). Elle met en scène la pièce jeune public coécrite avec Boutros El Amari qui en sera l’interprète, Play ! RPG poético-clownesque (Les Déchargeurs, Paris, à partir du 8 octobre 2016), elle proposera la mise en espace du texte et avec Pom Bessot et Philippe Lefait, Et tu danses Lou (Les Déchargeurs, Paris, à partir du 7 novembre 2016), Lee Fou assistera de nouveau Alain Timár pour la mise en scène du texte de Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton (Théâtres des Halles, Avignon, du 9 au 12 mars 2017 ; Théâtre du Passage, Neuchâtel (Suisse), du 15 au 18 mars 2017), puis José Plya pour la mise en scène de son texte Un petit bout de Paradis (Anthéa Antipolis, Antibes, les 11 et 12 mai 2017). En septembre 2017, elle ouvrira la saison 2017/2018 du théâtre Les Déchargeurs avec la mise en scène du texte de Laetitia Lambert, Lilith.

Plusieurs spectacles produits avec Ludovic Michel ont été plébiscités par les professionnels et ont été récompensés :

Molière
Faire danser les alligators sur la flûte de pan d’après Louis-Ferdinand Céline, adaptation Émile Brami, mise en scène d’Ivan Morane avec Denis Lavant – Meilleur Seul en scène - (Théâtre de l’Oeuvre, Paris, 2015) - production
Un obus dans le cœur de Wajdi Mouawad, mise en scène de Catherine Cohen avec Grégori Baquet – Révélation masculine de l’année (Les Déchargeurs, Paris, 2014)

Molière - nomination
La Nuit du thermomètre de et mise en scène de Diastème avec Emma de Caunes et Frédéric Andrau – révélation féminine et masculine (Théâtre de Nice, Centre dramatique national, Théâtre Marigny, Paris, 2003) - production
Les Couteaux dans le dos de et mise en scène par Pierre Notte avec Jennifer Decker, Flavie Fontaine, Charlotte Laemmel, Caroline Marchetti et Marie Notte – auteur francophone de l’année, Les Déchargeurs, Théâtre La Bruyère, Paris, 2010) - production

Association professionnelle de la critique de théâtre, musique et danse - nomination
Les Pâtissières de Jean-Marie Piemme, mise en scène de Nabil El Azan avec Chantal Deruaz, Christine Guerdon et Christine Murillo (Les Déchargeurs, Paris, 2013) - production