Jean-Pierre Siméon

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Son œuvre poétique lui a valu

le prix Théophile Briant en 1978,
le prix Maurice Scève en 1981,
le Prix Antonin Artaud en 1984,
le prix Guillaume Apollinaire en 1994,
le grand prix du Mont Saint-Michel pour l’ensemble de son œuvre en 1998.
Il a reçu en 2006, le prix Max Jacob pour son recueil Lettre à la femme aimée au sujet de la mort.

Poésie

Traité des sentiments contraires, Cheyne 2011
Lettre à la femme aimée au sujet de la mort, Cheyne, 2005, (réédition 2006) prix Max Jacob.
Fresque peinte sur un mur obscur, Cheyne, 2002, épuisé
Ouvrant le pas, Cheyne, 1999
Le Bois de Hêtres, Cheyne, 1998 (réédition 2005)
Poèmes du corps traversé, Cheyne, 1998 (réédition 2001)
Algues, sable, coquillages et crevettes – lettre d’un poète à des comédiens et à quelques autres passeurs, Cheyne, 1997 (réédition 2006)
Traité de la juste merveille, Cheyne, 1996
Le Sentiment du monde, Cheyne, 1993 (rééd 1995, 2005) prix Apollinaire
Les Douze louanges, Cheyne, 1990 (réédition 2001)
Un essaim amoureux, Cheyne, 1986 (hors commerce) 1995, (réédition 1999)
Fuite de l’immobile, Cheyne, 1984, prix Artaud, (réédition 1999)

Textes pour le théâtre, essais

La poésie sauvera le monde – éditions du Passeur, mai 2015
La mort n'est que la mort si l'amour lui survit - Histoire d'Orphée, Les Solitaires intempestifs, 2011
Le Testament de Vanda, Les Solitaires intempestifs, 2009
Philoctète, Les Solitaires intempestifs, 2009
Témoins à charge, Les Solitaires intempestifs, 2007
Quel théâtre pour aujourd'hui ?, Les Solitaires intempestifs,2007
Odyssée dernier chant, Les Solitaires intempestifs, 2006
Sermons joyeux, Les Solitaires intempestifs, 2004, (réédition 2005, 2006)
La lune des pauvres, Les Solitaires intempestifs, 2001 (réédition 2007)
Le Petit ordinaire, Les Solitaires intempestifs, 2000, (réédition 2006)
D’entre les morts, Les Solitaires intempestifs, 2000
Stabat Mater Furiosa, suivi de Soliloques, Les Solitaires intempestifs, 1999, (réédition 2000, 2002, 2005)

Romans, essais
Vitamine P, rue du Monde 2012
Usages du poème, conversation avec Yann Nicol, La passe du Vent 2008
Passage du désir, Réédition, Le Castor Astral, 2006
Charles Juliet, la conquête dans l'obscur, Jean-Michel Place, 2003
Aïe! un poète, Le Seuil, 2003
Matière nuit, Le Castor Astral 1997
L’homme clos, L’Aire, 1996
Les Petits jardins, L’Aire, 1993
Eva R, L’aire, 1992
Le sourire du chien, L’Aire, 1990
Passage du désir, Le Castor Astral – L’Aire, 1988
Trente élégies de l’ardeur, Rougerie, 1986
Présence abandonnée du corps, Rougerie, 1983
Hypnose du silence, Rougerie, 1981

Textes pour la jeunesse
Ici Cheyne, collection Poèmes pour grandir, 2009
Ceci est un poème qui guérit les poissons, Rue du Monde, 2005 (réédition 2006, 2008)
Sans frontières fixes, Cheyne, collection Poèmes pour Grandir, 2001 (réédition 2004)
Contes et légendes d’Auvergne, Nathan 1996 (réédition 1998)
La mouche qui lit, Rue du monde, 1998 (réédition 2001, 2008)
Un homme sans manteau, Cheyne, collection Poèmes pour Grandir, 1996 (réédition 2000, 2003, 2006)
La fabuleuse histoire de Népomucène, d’Iphigénie et du poivron flottant, Atelier du poisson soluble, 1995
La gentiane d’or, Atelier du poisson soluble, 1993
La nuit respire, Cheyne, collection Poèmes pour Grandir, 1987 (réedition 1991, 1998, 2003)
À l’aube du buisson, Cheyne, collection Poèmes pour Grandir, 1985 (réédition 1988, 1990, 1991,1998, 2009)

Poète, romancier, dramaturge, critique, Jean-Pierre Siméon est né en 1950 à Paris.
Professeur agrégé de Lettres Modernes, il a longtemps enseigné à l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres de Clermont-Ferrand, la ville où il réside. Il est l’auteur de nombreux recueils de poésie, de romans, de livres pour la jeunesse, et de dix pièces de théâtre. Il a fondé avec Christian Schiaretti le festival Les Langagières à la Comédie de Reims, et est désormais poète associé au TNP de Villeurbanne. Il a enseigné parallèlement à l'ENSATT de Lyon. Il a créé en 1986 La Semaine de la poésie à Clermont-Ferrand. Il a été membre de la commission poésie du CNL et a collaboré comme critique littéraire et dramatique au journal l’Humanité.

Il a été conseiller à la Mission pour l'Art et la Culture du Ministère de l'éducation nationale. Il participe aux comités de rédaction de plusieurs revues et dirige avec Jean-Marie Barnaud la collection «Grands Fonds» à Cheyne Editeur. Il est directeur artistique du Printemps des poètes depuis avril 2001.

Ses derniers textes, Philoctète et le Testament de Vanda ont été joués au mois d'octobre 2009, respectivement à l'Odéon-Théâtre de l'Europe avec Laurent Terzieff dans une mise en scène de Christian Schiaretti ; et au Théâtre du Vieux-Colombier, avec Sylvia Bergé dans une mise en scène de Julie Brochen. Il publie chez Cheyne éditeur depuis plus de vingt ans tous ses recueils de poésie.