Dimitri Dubreucq

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Présentation :

Après l'obtention d'une licence de Lettres modernes à la Sorbonne (Paris, 1987) et après avoir suivi les Cours Jean Darnel à Paris (1990), Dimitri Dubreucq travaille pour l'agence en communication visuelle et événementielle EPEUS (depuis 2002).
Il met en scène Récits de femmes et autres histoires de Dario Fo et Franca Rame (Le funambule Montmartre, Paris 2006-2011), Bel Canto de Jean Angliviel (Ecole normale de musique, salle Cortot, Paris, 2006), Ze very best of Courteline, d’après Georges Courteline (Théâtre de Ménilmontant, Paris, 1998), Agatha de Marguerite Duras (Théâtre de Ménilmontant, Paris, 1990) et Poivre de Cayenne de René de Obaldia (Théâtre Le Guichet Montparnasse, Paris, 1989-1991).