Christophe Collin

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Christophe Collin a suivi une formation au Conservatoire d’art dramatique de Fresnes (1983-1987) et à l'Atelier Jaques Fontaine (1992-2015).
Au théâtre, il interprète Qui croyez-vous être ? de John Hugues, mise en scène Nathalie Magnan (Espace Louise Michel, Fresnes, 1989), Donne à manger aux corbeaux, ils te crèveront les yeux de Carlos Saura, mise en scène Christian Paigneau (Espace Louise Michel, Fresnes, 1990), Lucifuge de et mis en scène Chritian Paigneau et Christophe Collin (Espace Louise Michel, Fresnes, 1992), Mort aux étoiles, Un Paquet d'os pour Saltamore et La Soif de Dolorine de Christian Paigneau, mise en scène Christian Paigneau et Christophe Collin (Espace Louise Michel, Fresnes, 1994-1995), Partage de midi de Paul Claudel, mise en scène Jacques Fontaine (Théâtre Naldini, Levallois, 2001-2002), L’Amour d'un brave type de Howard Barker, mise en scène Christophe Collin (Théâtre des enfants terribles, Paris, 2012-2013) et Léonce et Léna de Georg Büchner, mise en scène Christophe Collin (Théâtre Clavel, Paris, 2015). Par ailleurs, il met en scène Luna de Frank Evrard (Espace Louise Michel, Fresnes, 1996), Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès (théâtre Clavel, Paris, 1997-1998), Le Conte d'hiver de William Shakespeare, traduit par Bernard-Marie Koltès (Espace Jemmapes, Paris, 1999-2000), Lettres à l'absent d’Elisabeth Barbier (Les Déchargeurs, Paris, 2001), Vous qui habitez le temps de Valère Novarina (Théâtre Naldini, Levallois, 2002), Par les villages de Peter Handke (Théâtre de Ménilmontant, Paris, 2004), Que peut un corps ? d’après l’Ethique de Spinoza, libre adaptation par Christophe Collin et Agnès Gervais (Théâtre des Enfants terribles, Paris, 2007), Viol de Botho Strauss (Lavoir moderne parisien, Paris, 2009-2010), Lenz d’après l’œuvre de Georg Büchner (Théâtre Naldini, Levallois, 2014) et Jacques ou la soumission d'Eugène Ionesco (Théâtre Clavel, 2017).

© Vincent Bourdon