Annabel Vergne

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Présentation :

Après une formation à l'Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs, section scénographie, (Paris, 1995) et à la Cité internationale des Arts en résidence (Paris, 2000), Annabel Vergne enseigne à l'Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs en scénographie (Paris, 2006).

Elle travaille sous la direction de Gilbert Désveaux dans Tokyo Bar de Tennessee Williams (Théâtre des 13 vents, Montpellier, Théâtre de la Tempête, Vincennes, 2012) et La maison et le zoo d’Edward Albee (Théâtre du Rond-Point, Paris, 2015, Théâtre des 13 vents, Montpellier, 2013), de Clyde Chabot dans Ils tracèrent des chemins sans direction vers la nuit de leur corps de Yan Allégret (Ferme du Bonheur, Nanterre, 2003), Hamlet-Machine de Heiner Müller (Comédie de St Etienne, 2004, La gare mondiale, Bergerac, 2002), Le corps des rivières de Yan Allégret (Théâtre du Colombier, Bagnolet, 2005) et Un musée (de théâtre) d’après Heiner Müller (La Gare mondiale, Bergerac, 2009, Festival Freiburg, Allemagne, 2003) et de Vincent Ecrepont dans La Chambre 100 dont il est l'auteur (Théâtre du Beauvaisis, L’Avant-Scène - Théâtre de Colombes, Festival Off d’Avignon, tournée nationale et internationale, Célestins, Théâtre de Lyon, 2006-2016) et A ma place dont il est l'auteur également (Lavoir Moderne Parisien, Festival Off Avignon, 2008).